Mesures de soutien au patient pour l'insuffisance rénale chronique : matériel, diététique, médicaments

    1. Matériel
    2. Consultation de diététique
    3. Accès aux médicaments

1. Matériel sur prescription du médecin généraliste

Le patient qui suit un trajet de soins insuffisance rénale chronique a droit à une intervention forfaitaire pour un tensiomètre validé.

Le médecin généraliste prescrit un tensiomètre validé en précisant « trajet de soins insuffisance rénale chronique », sans nécessairement citer de marques.

Le patient peut obtenir son tensiomètre en pharmacie ou par d’autres canaux agréés, notamment la boutique de soins à domicile ou l’association de patients.

2. Consultation de diététique sur prescription du médecin généraliste

Le trajet de soins insuffisance rénale chronique ouvre le droit à des consultations de minimum 30 minutes chez un diététicien agréé à raison :

  • de 2 consultations par an pour le stade 3B (GFR 30-44 ml/min/1,73m2)
  • de 3 consultations par an pour le stade 4 (GFR 15-29 ml/min/1,73m2)
  • de 4 consultations par an pour le stade 5 (GFR <15 ml/min/1,73m2).

Le médecin généraliste précise sur la prescription de diététique que le patient suit un trajet de soins insuffisance rénale chronique.

Les résultats GFR doivent figurer dans le dossier médical global (DMG) chez le généraliste.

Le patient paie un ticket modérateur pour ces consultations.

3. Accès aux médicaments

A partir du 1er décembre 2009, la prescription de médicaments spécifiques pour un patient ayant signé un trajet de soins « insuffisance rénale chronique » est simplifiée. L'indication que le patient est repris dans un trajet de soins suffit pour un groupe de médicaments. Auparavant, une autorisation préalable était exigée pour chaque médicament séparément.

De quels médicaments s’agit-il ?

La simplification vaut pour une liste de médicaments rassemblés dans un groupe spécifique (PDF).

Quels sont les changements à partir du 1 décembre 2009 ?

Certains médicaments spécifiques utilisés en cas d’insuffisance rénale chronique sont rassemblés dans un nouveau groupe de remboursement.
Auparavant, il fallait envoyer pour chacun de ces médicaments un formulaire de demande de remboursement séparé au médecin-conseil.
Ces demandes et ces autorisations ne sont plus nécessaires.

Que doit faire le médecin prescripteur actuellement ? 

Le médecin doit uniquement mentionner « TSI » ou « trajet de soins insuffisance rénale chronique » sur la prescription.

Attention

Les conditions de remboursement de ces médicaments sont inchangées.
Vous pouvez consulter la banque de données des spécialités pharmaceutiques sur le site internet de l’INAMI à ce sujet. Cette condition particulière relative à l’autorisation préalable a été intégrée dans cette banque de données.